Road trip de Christchurch à Auckland

Pour ma dernière semaine dans le pays, avec Hilal, nous décidons de partir pour un dernier road trip. Partant de Christchurch, nous allons rejoindre Auckland en voiture. Pour cela, nous passons par transfert car, afin de limiter les frais, avec notamment 4 jours de location offerte.

Le départ

Nous roulons beaucoup pour commencer. Nous prenons le ferry à Picton, afin de rejoindre Wellington situé sur l’île du Nord. Après un petit tour dans la ville, nous partons en direction de Hasting et Napier situé sur la côte Est, en passant par les montagnes. Nous passons la nuit dans un petit camping. Un endroit en or.  5$ pour nous 2, nous avons pu profiter des locaux pour nous tout seul, et même dormir dans les canapés.

Hasting et Napier

Ces 2 villes, situé l’une a côté de l’autre, ont la particularité d’avoir une architecture de style Art déco. De beau buildings d’époque, ainsi que des statues en bronze font la beauté du centre ville. Nous visitons les environs, notamment le Pic de Te Mata, d’ou nous avons une vue à 360 degrés.

Petit coup de coeur pour Napier. Nous commençons par visiter l’aquarium, puis nous marchons le long de la promenade située en bord de mer. Charmant avec ses différentes places et petits jardins.

Retour à Rotorua

Nous passons la nuit dans le camping gratuit de Taupo, avant de prendre la route en direction de Rotorua. C’est exactement sur cette route que se situe toutes les curiosités volcaniques. Les différents parc comme Wai o tapu, mais aussi plusieurs rivières chaudes ou l’on peut se baigner. Nous choisissons de nous détendre à Hot and Cold water, ou se joignent 2 rivières, L’une chaude, l’autre froide.

La péninsule des Coromandel

Nous partons sous un beau soleil en directions de la célèbre péninsule. Nous marchons au pic de Paku, avec une superbe vue sur les environs.

La plage hot water, une curiosité. Il s’agit d’une petite rivière souterraine, rejoignant la mer. Il suffit de creuser un trou dans le sable afin de faire remonter l’eau très chaude pour se baigner. Le mieux est d’ajouter de l’eau de mer pour rafraîchir un peu. Mais cela se fait à marée basse évidemment. Et la prochaine est à 6h du matin. Nous partons donc au petit matin avec des pelles afin de creuser notre trou, sur une toute petite plage, déjà populaire de bon matin.

Nous partons plus tard voir la très célèbre Cathedral Cove, sous une pluie battante. Après avoir marché 45 min, nous arrivons à la plage accueillant le fameux rocher, que l’on peut voir depuis une arche. J’avoue qu’en comparant les photos que j’ai pu voir, je suis un peu déçu de voir cet endroit sous la pluie.

Arrivé à Auckland

Nous rejoignons la ville après avoir longé la côte. Je dois prendre l’avion le lendemain matin. Une belle année remplit d’aventure dans un pays magnifique.

Une aventure se fini, une autre commence. Les départs ne sont jamais faciles.

 

Aoraki et son géant Mont Cook

Après  Tekapo, nous continuons notre route en direction de Aoraki / Mont Cook avec Hilal. Nous passons la nuit dans un charmant free camp, avant de partir de bon matin en longeant le magnifique lac Pukaki.

Voyage dans le temps

Sur cette superbe route, nous croisons des autos datant du début du XX ème siècle, ayant chacune un charme d’antan. Tous en direction de Aoraki  / Mont Cook, un petit village situé dans le parc national, au pied des montagnes magistrales.

A peine arrivé, nous partons directement en marche pour Kea Point. Une petite marche avant d’arriver face au Mont Cook et le lac Mueller. Mais caché par les nuages, la fameuse montagne se fait un peu timide.

Hooker Valley

La randonnée la plus populaire, mais surtout la plus spectaculaire. Environ 1h30 à 2h de marche dans la vallée, en longeant la rivière, entouré de montagnes. Les nuages se dégagent pour laisser apparaître le colossal Mont Cook. Nous arrivons au Lac Hooker, un lac glaciaire parsemé de petits iceberg bleu, situé au pied de l’imposante montagne blanche. La vue est à couper le souffle.

Nous passons une nuit très froide au camping, la tente est recouverte de gel. De bon matin, après avoir marché au village, nous partons dans la vallée de Tasman, toujours situé dans le parc national de Mont Cook.

Le plus grand glacier du pays

Nous escaladons la petite montagne avant d’arriver au point de vue, donnant sur la vallée, le lac Tasman ainsi que le glacier, plutôt grisâtre. Mais en haut de cette petite montagne, malgré le vent, nous nous sentons tous deux paisible et prenont le temps de contemplé cette superbe vue.

 

Le lac Tekapo, au centre de l’île du sud

Avec Hilal, nous profitons de la longue fin de semaine de la fête du travail pour s’évader un peu. Nous partons en auto dès le vendredi soir. Première étape, le lac Tekapo.

Perdu autour du lac

Nous utilisons le GPS pour trouver le camping. Pour être honnête, je n’ai jamais vraiment aimé l’utiliser. Dans un noir profond, nous roulons, roulons, jusqu’à ce que la fatigue nous submerge. Nous dormons dans l’auto, entourés par les montagnes. Une nuit très froide et peu confortable.

Au petit matin, sous le soleil radieux, nous comprenons notre erreur. Ce n’était pas la bonne route. Nous aurions pu rouler longtemps. Mais cette aventure nous a permise de nous retrouver dans un lieu peu touristique, mais sublime. Entre le lac Tekapo et les montagnes autour de nous la vue est superbe.

L’eglise Good Shepherd

Probablement l’endroit le plus populaire de Tekapo. Cette charmante petite église, simple, est situé au bord du lac, entourée par les montagnes. Elle n’a rien de particulier, mais sa simplicité et son panorama fait toute sa beauté. A notre arrivée, l’église accueille un couple asiatique prêt à se marier, une scène tellement charmante.

Le Mont John et son observatoire

Nous partons pour une randonnée sur le Mont John, cette colline surplombant le village et son lac. Son sommet accueil l’observatoire universitaire, car la région est la moins peuplée de Nouvelle-Zélande, donc peu de pollution lumineuse.

Nous marchons autour de la colline, avec une vue à 360° sur les montagnes, la vallée, le lac Tekapo et le lac Alexandrina. Une vue magnifique mais sous un vent très fort.

 

 

 

Road trip sur la West Coast

Le printemps a fini par pointer le bout de son nez. Avec Hilal, nous décidons de partir à l’aventure pour une fin de semaine en camping sur la côte Ouest. Nous partons vendredi soir, en route pour 4h d’auto, en traversant Arthur Pass et les montagnes environnantes. Nous passons la nuit près de Kumara.

C’est la deuxième fois que je viens dans la région. Toujours aussi belle et sauvage. La West Coast est réputé pour être très humide. Il pleut plus souvent qu’il ne fait beau. Par chance, il fait beau toute la fin de semaine.

Hokitika et ses environs

De bonne heure, nous commençons notre visite par la marche de Tunnel Loop. Un ancien chemin de fer passant par la forêt. Nous rejoignons ensuite Hokitika et nous partons directement au bord de la fameuse plage. Des branches plantées dans le sable forment le nom du village. Bonus, un fauteuil pour s’installer et admirer les environs.

Nous continuons notre périple pour les Gorges d’Hokitika. Cette seconde fois, le soleil est au rendez-vous, et nous dévoile le bleu turquoise et intense de l’eau. Magnifique!

L’étrange village de Blackball

Situé près de Greymouth, c’est ici que nous passons la nuit. Le camping est particulier. C’est en réalité le jardin d’une vieille maison blanche de style victorien inhabité. Plutôt étrange à première vue lorsque l’on arrive de nuit, pour ne pas dire effrayant. Nous comprenons seulement le lendemain matin que Blackball est un village historique. La rue ressemble à un film de western.

Le point Elizabeth

Nous partons faire cette belle randonnée sur la côte de quelques heures. Entre forêt et océan, avec une vue au loin sur les montagnes, le paysage est sublime. La végétation composée de palmiers, donne un côté très exotique.

Nous partons plus tard en direction des fameux Pancakes rocks, ces rochers aux formes étranges ressemblant à des piles de pancakes. Toujours aussi beau, et attirant toujours autant de touristes.

 

Détente à Hamner Spring

Accompagné de Hilal, nous sommes partis pour une fin de semaine à Hamner Spring durant l’hiver. Le village est situé dans les montagnes, à environ 2 h de route depuis Christchurch, une station balnéaire populaire. Dès notre arrivée, nous partons en exploration des environs.

Conical Hill et Woodland Walk

Une petite marche en passant par la forêt avant d’arriver en haut de la colline, Conical Hill.  Depuis le sommet, on peut admirer la vue sur le village, la vallée et les montagnes environnantes. Nous empruntons un autre sentier avant d’arriver à la réserve de Woodland walk. Avec son lac, ce parc a beaucoup de charme.

Dog Stream Waterfall

Nous partons de bon matin pour une randonnée de plusieurs heures en direction du Mont Isobel. Un sentier en forêt, traversé à plusieurs reprise par une rivière, et qui grimpe! Après une belle ascension, nous arrivons à la cascade de Dog Stream. Vertigineuse!

Sources Thermales

Après l’effort, on se détent aux sources chaudes. C’est d’ailleurs l’activité phare de Hamner Spring. Plusieurs bassins extérieurs chauffés à différentes températures. Bonus : la vue sur les montagnes. Tout simplement Divin! (mais frisquet lorsqu’on sort des bassins) C’est encore mieux à la nuit tombé, car les sources ferment à 21h.

 

Kaikoura #2 : la boucle est bouclée

Il y a quelques semaines, je décide de partir avec Émeline pour une fin de semaine à Kaikoura. Heureuse qu’on se retrouve à bord du van pour de nouvelles aventures comme auparavant. C’est la deuxième fois que l’on part pour cette superbe destination. C’est aussi ici que l’on fini notre boucle de l’île du Sud.

La cascade aux bébés phoques

C’est principalement pour cette raison que nous sommes venu. D’Avril à juillet, les petits remontent la rivière et se donnent rendez vous à la cascade Ohau. Durant ces quelques mois, ils apprennent à nager dans la petite piscine au pied de la cascade. Les voir s’amuser, nager et sauter est tout simplement adorable. Nous restons longuement admirer cette scène. De nature curieuse, il arrive que certains petits téméraires s’approchent des gens, mais il est évident qu’il ne faut pas les toucher.

le plus beau panorama au réveil

Comme à notre première venue, nous retournons dormir au free camp. Cette fois-ci, nous somme presque seule, car nous sommes en hiver. La vue au réveil est toujours aussi belle. Les montagnes enneigées rencontrent la mer sous un superbe soleil. L’endroit idéal pour prendre son temps pour le petit déjeuné.

La péninsule

Toujours aussi photogénique avec ses montagnes enneigées au loin. Les phoques sont aussi au rendez-vous, plus nombreux que la dernière fois. Ils se prélassent sur la plage et les rochers. Nous marchons le long de la côte en prenant garde à ne pas les déranger.

Nous nous arrêtons devant l’une des scènes les plus adorables que j’ai pu voir. Installés sur un rocher, un petit tète sa maman endormis.

 

 

Akaroa, la petite française

Un long moment que je n’ai pas écrit, après plus de 2 mois passé à Christchurch. J’ai posé mes valises, trouvé un emploi dans mon domaine et une maison en collocation. Je pars certaines fins de semaine en exploration, dont Akaroa, un petit village situé sur la péninsule de Bank, un ancien volcan.

Je suis parti avec Léo, mon hôte. 2h de voiture en passant par Lyttelton, nous traversons la péninsule de Bank par un chemin de terre, d’où on peut admirer le superbe panorama sur l’océan bordé de petites montagnes.

Le drapeau français

Il est présent dans tout le village. Les rues, ainsi que certaines enseignes de magasins portent des noms français. Pour la petite histoire, le village est une ancienne colonie française. Mais les anglais avaient déjà annexé l’île du nord.

Le fameux pigeon vert, le Carpophage

Avec Léo, nous partons faire une marche a Woodills, près d’Akaroa. Sous un beau soleil de fin d’après midi, le sentier passe par les collines et de petites forêts. C’est ici que j’aperçois plusieurs Carpophages. Contrairement aux pigeons que l’on à l’habitude de voir, celui-ci n’est pas commun. Aujourd’hui protégés, le Carpophage est la seule espèce de pigeon en Nouvelle-Zélande. Il est gros, son plumage aux reflets verts est magnifique. Je reste un long moment a les admirer.

La jetée d’Akaroa

Nous retournons au village admirer le superbe couché de soleil sur la jetée, en buvant un maté, la traditionnelle boissons d’argentine. Un endroit paisible et de toute beauté.

 

 

 

Christchurch et ses alentours

Je suis partie avec Andrew et Yoka, son amie pour une marche dans les collines, à Castle Rock, depuis Lyttelton.

Une vue époustouflante!

Dans une bonne ambiance, après 45 min de marche, dans les collines, nous arrivons au sommet. Une vue sur Christchurch d’un côté, et sur Lyttelton de l’autre sous un beau soleil, près du téléphérique. Une belle matinée!

New Brighton

Je pars dans l’après midi avec Molly, la fille d’Andrew. Nous partons explorer ce quartier de Christchurch, situé en bord de mer. Un quartier sympathique avec de nombreuses fresques murales, un centre commercial coloré et une belle jetée, sous le soleil doré de fin d’après midi. Nous repartons à Lyttelton pour une soirée crêpes, l’occasion de faire découvrir la cuisine française.

Je pars le lendemain rencontrer mon nouvelle hôte, léo, un argentin. Je suis accueilli chaleureusement au sein de la colocation, tous argentins, où nous cuisinons ensemble des empanadas dans une très bonne ambiance.

Le musée de Canterbury

Avec Léo et ses amis, nous optons pour visiter le musée de Canterbury car le temps est gris. Un très beau musée, gratuit, situé à côté du jardin botanique. La culture maori est notamment retracé, ainsi que le colonialisme.

 

de Queenstown à Christchurch

Nous somme remonté sur Queenstown où nous avons passé une semaine, le temps de mettre en place les recherches d’emplois. Le temps est plutôt gris, mais le soleil fini par apparaître pour mon dernier jour à Queenstown.

Nevis, le grand saut

Et oui, je me décide finalement à le faire. Le saut à l’élastique. Et Queenstown est la place parfaite, car c’est ici que tout est né. Je décide de faire le plus haut, Nevis. Une chute de 134 m. Le saut se fait à partir d’une cabine téléphérique suspendu. Le personnel m’équipe, et j’avance au bord du vide. Impressionnant, j’ai le coeur qui palpite! Quelqu’un compte jusqu’à 3. Je ne réfléchis pas, je saute! Après avoir crié de toutes mes forces, je finis par rire, pendu à l’élastique!

Départ pour Christchurch

Je passe ma dernière soirée avec Emeline, avec un traditionnel FergBurger. Triste de la quitter, mais aussi contente de vivre de nouvelles aventures. Je pars le lendemain matin, de nouveau sur la route.

Je commence depuis le centre ville. Plus de 450 km à faire, en passant par une route peu empruntée. Je suis chanceuse, la première voiture s’arrête pour me conduire à Frankton. Puis une autre m’avance à Crowell. A partir d’ici, il y a beaucoup moins de passage, mais quelqu’un fini par s’arrêter. Il va jusqu’à Christchurch!

Les lac Pukaki et Tekapo

La route est magnifique. Nous passons dans la vallée bordée de montagnes. Nous arrivons au Lac Pukaki, situé près du fameux Mont Cook. Un lac d’une couleur extraordinaire et captivante. Nous continuons la route jusqu’au lac Tekapo, où nous partons voir la petite église située au bord du lac. Magnifique!

Christchurch

Arrivé à Christchurch, je rejoins mon hôte, Andrew. Je suis reçu chaleureusement. Agé de 58 ans, c’est quelqu’un de très actif et intéressant. Il fait de magnifiques aquarelles de la côte Ouest.

Je pars explorer Christchurch, la 2ème plus grande ville de Nouvelle-Zélande, dès le lendemain. Il y a 3 ans, la ville a subi un séisme tellement fort, que le centre ville à été détruit. Depuis, la ville est en reconstruction.

Le centre est en chantier. Je commence par le nouveau centre commerciale. Re : Start. Sa particularité? Il est fait en conteneurs multicolores. Un moyen de redonner vie au centre ville. Le street art est un peu partout dans la ville. Pour moi, c’est un peu la particularité de Christchurch : sa créativité! J’arrive ensuite à la cathédrale, à moitié démolie. Un peu triste de voir cette ruine. Mais la ville se reconstruit pour un nouveau départ.

 

 

Dunedin et ses alentours

Nous avons rejoint Dunedin, cette charmante petite ville étudiante et dynamique.

La rue la plus pentue du monde

Et oui, nous avions déjà remarqué que les rues pouvaient être très pentues. Mais la rue Baldwin tient le record du monde. La montée fait mal aux mollets !

Tunnel Point

Nous avons passé la nuit sur un camping gratuit, situé à côté de Tunnel Point. Une vue magnifique sur un océan déchaîné. L’écume s’envole comme si il neigeait. Les rochers sont percés par les vagues. Nous passons par un petit tunnel pour arriver de l’autre côté de la petite péninsule. Superbe.

Nous visitons la péninsule d’Otago. L’endroit est très beau, mais nous sommes un peu déçus. Tous les accès de la pointe se font uniquement en payant des tours, plutôt dispendieux.

Dans les rues de Dunedin

L’architecture ancienne de cette petite ville lui donne beaucoup de charme. Les églises, la cathédrale et la gare particulièrement, mais aussi les maisons au style Victorien. L’art est aussi en vedette. De nombreuses galeries, ateliers, mais aussi de grandes fresques dans les rues. L’office du tourisme propose même un circuit pour pouvoir admirer toutes les œuvres d’art de rue.

Moeraki et les boulders

Nous reprenons la route en direction de Moeraki. La particularité de ce lieu : les boulders. De nombreux rochers, à la forme de boules géantes, sont étendus le long de la plage. Un endroit particulier et magnifique au coucher du soleil.

Nous partons du côté du phare, où se situe une colonie de pingouins aux yeux jaunes. Nous arrivons juste à temps pour voir de loin 3 pingouins sortir de l’eau et regagner la forêt. La journée finie en beauté !