Tongariro, la montagne du destin

J’ai quitté la petite ferme vendredi. Un peu triste de partir, mais la route continue. Je suis partie en direction de Turangi en auto-stop, un village situé un peu plus au nord. J’arrive dans une petite auberge de jeunesse où l’ambiance est très agréable. Les liens se font rapidement. Nous venons tous pour la même chose.

La traversé du parc de Tongariro

Turangi est un petit village, qui n’a rien d’intéressant en soi. Encore moins lorsqu’on arrive un jour férié. Mais c’est un excellent point de départ pour la traversé du parc. Je me lève à 5h du matin pour être sur la route très tôt. Je voulais me rendre au parc en auto stop. Echec. Je retourne à l’auberge et croise 2 filles qui se rendent au parc en auto, puis prendre le bus.

Une randonnée très populaire

Des personnes viennent par millier chaque jour. Ce n’est pas le genre d’endroit où l’on se sent seul, bien au contraire. Près de 20 km de traversé, le parc de la célèbre montagne de Sauron dans le seigneur des anneaux est juste sublime. Je commence à marcher à 9h30. Une belle vue sur le Mont Ruapehu, je commence à apercevoir le Mont Ngauruhoe, entouré de végétation désertique. Le chemin est facile pour commencer, mais l’est beaucoup moins après. Ça monte!

le Mont Ngauruhoe, la montagne de Sauron

Je fini par arriver près du Mont Ngauruhoe. Une superbe vue, de la fumé s’échappe du sommet à certains endroits. Il est possible d’aller au sommet, mais cela prend 3h et une bonne condition physique. Je passe mon tour, la traversé est déjà un challenge pour moi. Je continue. Arrive la partie la plus difficile de la randonné. Ça grimpe, dans de la caillasse! Mais l’arrivée au sommet en vaut la peine.

Un cratère rouge

Une vue magnifique sur ce cratère à la couleur rouge profonde. Au point culminant, je vois ce qui se trouve de l’autre côté du Mont : Emerald lac. 3 petits lacs aux couleurs turquoise intense, bordés de jaune ou orange dû à l’activité volcanique. Ce sont les perles du parc. Tous ces efforts en valaient la peine.

Après avoir passé le lac bleu, la randonné descend progressivement en passant près d’une zone volcanique très active. 3h de descente, le paysage est beau, mais moins intéressant. J’avoue que j’avais hâte de terminé, la descente fait mal aux genoux, et la fatigue se sent. J’arrive à 18h30, contente d’avoir terminé. Je croise un couple de Suisse près de l’arrivée, ils me proposent de me ramener à l’auberge, une chance.

Un parc magnifique, à ne pas manquer, malgré les courbatures du lendemain.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s