Le petit village de Port Olry

Situé au nord de la côte est de l’île de Santo, Port Olry est un village côtier d’environ 3000 habitants, principalement francophone. Je pars explorer le village. Ici tout le monde ce salue et se souris. 

En haut de la colline

Je demande mon chemin à un groupe de dames. Nadège, une femme de 38 ans s’arrête à ce moment là, et me propose de m’accompagner en haut de la colline. Nous partons accompagné de sa fille dans la forêt. Nous arrivons en haut de la colline, avec une belle vue sur le village, le lagon ainsi que les îlots. En retournant au village, je fais la connaissance des membres de sa famille, ainsi que de sa fille qui venait d’accoucher. Un petit garçon âgé de 3 jours.

Nous redescendons la côte après avoir passé 2 belles journées dans ce petit coin de paradis. Notre chauffeur nous a installé un canapé en bambou dans la benne du taxi.

Champagne beach

Certainement l’une des plages les plus connus du Vanuatu. Les vaches ont envahi la plage et la place du marché, cherchant l’ombre. Le panorama est très beau, mais je dois dire que je préfère Lonnoc ou Port Olry. Je pars muni de mon masque et tuba explorer le récif. De très beaux coraux et poissons colorés, ainsi que des poissons clown retiennent mon attention.

Le Shark blue hole (le trou bleu au requin)

Non non, il n’y a pas de requins ici. Il s’agit bien d’eau douce. Ce trou bleu à une profondeur de 18m, et sa couleur fait penser à celle de la mer, bleu profond. Il n’y a pas de corde pour ce lancer, mais il y a un ponton d’où on peut plonger. Je m’amuse donc comme une enfant avec les filles à me jeter dans l’eau et faire des bombes.

Trous bleu et plages de rêve : La côte est de Santo

Je pars avec un groupe de personnes par l’intermédiaire de Zaza. De cette manière, nous pouvons diviser les frais par le nombre de personnes. Damas, notre chauffeur, va nous faire visiter plusieurs petits coins de paradis avant de nous rendre à Port Orly. J’embarque avec 7 autres personnes, dont 3 adolescentes.

Le trou bleu de Riri

Un trou bleu est un trou d’eau douce ou saumâtre, relié à la mer. Il subit donc le phénomène des marées. La couleur bleu de l’eau viendrait du calcaire des roches. Et je dois dire que le bleu de Riri est magnifique, particulièrement sous les rayons du soleil qui le rend éclatant. La végétation exotique et luxuriante accentue le côté paradisiaque. Vue de l’intérieur avec un masque, je suis entouré de turquoise. Pour égayer les plus jeunes ainsi que les grands enfants, on peut jouer à Tarzan sur une corde avant de se jeter à l’eau. Nous profitons des moments seul avant la déferlante de touristes Australiens. 

Le trou bleu de Matevulu

A quelques minutes de Riri, nous arrivons à un deuxième trou bleu, Matevulu. Nous traversons les vestiges d’une ancienne piste datant de la seconde guerre mondiale, que la nature se réaproprie. Tout aussi magnifique, le bleu est différent. Il est aussi beaucoup plus profond. Sa particularité est l’immense Bagnant de l’autre côté de la rive, que l’on peut escalader et se jeter à la corde. Vue d’en haut, il ne faut pas avoir le vertige pour se lancer.

Nous reprenons notre chemin, toutes les filles dans la benne du taxi, cheveux au vent. Car ici, être dans la benne arrière est autorisé, donc nous en profitons.

La plage de Lonnoc

Voyez-vous les plages de carte postale? La plage de Lonnoc pourrais servir de modèle. Sable fin blanc, doux sous les pieds, mer turquoise et cocotiers, petis faré pour déjeuner. La mer est chaude. L’endroit idéal pour se relaxer.

Port Olry

Nous voici arrivé à destination. Je loge dans un petit bungalow rustique mais charmant, fait en bambou tressé, donnant sur la belle plage de port Olry. Je rejoins les filles pour une séance d’ensablage, transformation en sirène, ressemblant plus au dugong. N’ayant jamais été ensablé, j’ai eu le droit à mon baptême.