Au revoir étonnante Californie

Déjà ma dernière journée, le temps est passé si vite. Je suis actuellement à l’aéroport pour ma prochaine aventure, les Fidji.

Hier, j’ai pris le train à San Diego en direction de Santa Barbara. Et oui, j’ai tellement aimé que j’ai choisis de passer mes 2 dernières journées ici. 24h en réalité. Le voyage a été long, 6h au total. Mais pour ma seconde partie du voyage, les heures sont passées vite car j’ai discuté avec un autre voyageur. Ici, les gens sont tellement sympathiques que les liens se font facilement.

J’arrive enfin à Santa Barbara en milieux d’après midi, le sourire aux lèvres.

Timo est venu me chercher à la gare, je suis contente de le revoir. Nous sommes partis dîner et admirer le coucher du soleil sur le bord de la plage. Avec son nouveau colocataire, nous sommes ensuite partie au centre ville prendre un verre en jouant au billard.

Aujourd’hui, nous sommes retournés à la plage, puis nous sommes aller sur la jetée admirer la superbe vue sur Santa Barbara. J’avoue que j’ai le cœur gros, triste de quitter cette magnifique ville, ses habitants très sympathiques, sa beauté et sa qualité de vie.

Timo me dépose ensuite à la gare. Mon train devait partir de Santa Barbara à 16h en direction de Los Angeles. En réalité, il est arrivé 2h plus tard. Et oui, ce n’est pas drôle sinon. Arrivé à Los Angeles, une autre passagère dois se rendre aussi à l’aéroport, avec un avion encore plus tôt que le mien. Nous nous dépêchons d’aller prendre un taxi ensemble. Je suis bien arrivé en temps et en heure à l’aéroport, prête à vivre de nouvelles aventures.

Étonnante Californie, j’espère te revoir un jour.

 

Pacific Coast : de Santa Barbara à San Louis Obispo

Hier matin, je devais aller à San Louis Obispo. Mais Timo m’a proposé qu’on passe la journée ensemble pendant son jour de congé. J’ai accepté son invitation, Santa Barbara étant définitivement dans mon Top des destinations. Nous avons passé quelques heures à la plage, il m’a emmené au monastère que je voulais absolument voir, et à été patient pendant que je dessinais. Nous sommes ensuite allés à un point de vue, situé dans la montagne près des grosses maisons des plus grandes stars. Malheureusement, on ne voyait rien, car il y avait du brouillard. Oui aussi étonnant que cela puisse paraître, il arrive parfois que de la vapeur d’eau envahisse la ville, provenant de l’océan, malgré les températures chaudes.

Ce matin, Timo m’a conduite à un point où je pouvais commencer à faire de l’auto stop pour San Louis Obispo. Il y avait un autre autostoppeur au même coin. Nous avons essayé à 2, mais il est toujours plus facile d’en faire seul, car beaucoup de personnes n’ont qu’une place à offrir. Après avoir essayé pendant plus d’une heure, je me suis rendu à l’évidence que l’autostop fonctionne mieux seul. Et effectivement, 5 min après, quelqu’un c’est arrêté. Il allait aussi à San Louis Obispo.

Antonio, un espagnol, ayant vécu lui aussi au Canada. La conversation était très intéressante, j’ai appris beaucoup de choses. Il m’a même conduite à l’adresse de la personne qui m’héberge à San Louis Obispo, Rob.

Un petit tour au centre ville, je marche dans les rues, près du monastère. Le centre ville n’est pas très grand, et je finis mon tour rapidement. San Louis Obispo est réputé pour être la ville la plus heureuse des États-Unis. Il est vrai que les gens ont l’air heureux. Rob et son ami Joe m’ont emmené plus tard à un petit match de Softball, où ils ont joué avec leur équipe. L’occasion de discuter avec plusieurs personnes de l’équipe.

 

Santa Barbara et le Festival de l’avocat

Avant d’arriver à Santa Barbara, je pensais que je passerais seulement une journée. Mais en commençant à visiter, je me suis rapidement rendu compte que ce n’était pas suffisant. J’ai donc demandé à Timo si je pouvais rester une journée de plus. Il m’a parlé de ce fameux festival de l’avocat, ayant lieu dans une petite ville au sud de Santa Barbara, à Carpinteria. Timo a eu la gentilesse de me conduire au festival avant d’aller travailler.

Comme vous l’aurez compris, la star, c’est l’avocat.

Décliné sous toutes ses formes, avec la traditionnelle guacamole, tacos, buritos, mais aussi smoothies, crème glacée et tartes. J’ai testé la crème glacée, un délice! Musiques, artistes locaux, et concours du plus gros avocat étaient au rendez-vous.

Retour à Santa Barbara

J’en profite pour visiter le centre ville et m’imprégner de cette douceur de vivre. C’est officiel, j’adore cette ville. Je la trouve superbe, c’est un coup de coeur. Les personnes parlent facilement et sont relax. J’ai beaucoup marché, du centre ville au port avec un magnifique couché de soleil.

J’ai rejoint Timo une fois son travail terminé. Il m’a emmené dans son club favoris. Une place que j’ai beaucoup aimé. La musique est bonne, les personnes toujours aussi sympathique. Le thème de la soirée : gay et lesbienne, comme tous les dimanches soirs.

 

 

De Los Angeles à Santa Barbara

Je pensais me rendre depuis Los Angeles à Santa Barbara en auto stop. Mais l’expérience des 2h de trajet de la veille m’a fait réfléchir. Los Angeles est tellement étendu qu’il me faudrait  3h de transport en commun avant d’arriver à un point de départ convenable pour commencer a faire du pouce. Je fini par écouter les conseils de Kenny et me résigne a prendre le bus greyhound pour me rendre a Santa Barbara.

J’assiste à une séance de photographie de mode.
Kenny m’a gentiment proposer de l’accompagner à cette séance de photos, où il va prendre différentes prises de vue durant la matinée. En attendant que les modèles soient prêtent, il me donne un cours de photographie très complet, que je mets en application une fois que les modèles sont là.

Arrivé à Santa Barabara.

Lorsque je pense à Santa Barbara, je ne peux m’empêcher de me remémorer cette série télé des années 90 que regardait ma mère. Mais à peine arrivé, j’aime déjà cette ville. Ni trop grande, ni trop petite, une architecture bien propre à elle, avec ses bâtiments blanc, d’inspiration hispanique. Une grande plage, un port, des quartiers animé, Santa Barbara à tout pour plaire.

Je rejoins Timothy, mon hôte, à la gare, son lieu de travail. Une fois que sa journée de travail fut terminé, nous sommes allé prendre des bières dans différents bar du centre ville.