De San Francisco au parc de Yosemite

Lors de ma dernière journée à San Francisco, j’ai exploré le centre ville. J’ai commencé par aller a cette fameuse place qui est les painted ladies. Plus tard, je prends le cable car, une sorte de vieux tramway attirant beaucoup de touristes et pleins à craquer. J’arrive en haut d’une colline avec la célèbre vue sur San Francisco, attirant toujours autant de touristes. Je me promène ensuite dans les rues du centre ville en passant par le quartier chinois.

Le lendemain, je retourne sur la route en direction du parc de Yosemite. Je prend une sorte de train de banlieue pour me rendre dans une petite ville, Dublin, afin de commencer à faire de l’autostop à l’entrée de l’autoroute.

3h après, je suis toujours au même endroit.

Oui, c’est la première fois que cela m’arrive, mais c’est le risque. Je vois les heures défiler et je commence à me demander ce que je vais bien pouvoir faire. Rendu 2h30 de l’après midi, je finis par me décider de reprendre le train de banlieue pour quelques stations avant et essayer de nouveau. Je me dis que si à 4h de l’après midi personne ne s’arrête, je retourne à San Francisco.

Une voiture s’arrête 10 min avant.

Je n’y croyais plus, mais Joseph c’est arrêté ! Quelle chance. Quelqu’un d’adorable, très sympathique, originaire de Roumanie, il a le cœur sur la main. Il m’a arrêté à Modesto et insistait pour que je dorme dans un motel et voulais même me l’offrir, il avait peur que je dorme dehors. Mais tant qu’il fait jour, je me dis que je peux continuer.

Une autre personne s’arrête quelques minutes après pour m’avancer, puis un couple de Français s’arrête de nouveau. Super sympa, ils ont fait un bon détour pour me conduire à l’auberge de jeunesse. J’ai fini par arriver à Yosemite au moment où il commence à faire nuit !

 

Dans les rues de San Francisco

Quelle belle ville San Francisco. Beaucoup de personnes me disaient que j’aimerais, et c’est vrai! Je ne me lasse pas d’avoir les yeux en l’air, à admirer sont architecture propre à elle. Les maisons colorées de l’époque Victorienne me rappellent Montréal. Dans d’autres quartiers, des influences méditerranéennes, moulures, colonnes, faïences, couleurs pastels, lui donnent beaucoup de charme.

La nourriture est excellente, souvent issue de l’agriculture biologique.

On mange sainement, beaucoup de petits café locaux proposent des recettes sans gluten, végétariennes et même végétaliennes. Ici, on recycle, on composte! La population est très accueillante et sympathique. Il est facile d’ouvrir la conversation avec quelqu’un, chose qui n’est pas forcément commune pour une grande ville. La seule chose qui me choque est le nombre très élevé de sans abris, principalement dans le centre ville. Oui il y en a beaucoup, et beaucoup ont des troubles mentaux.

Je suis partie en direction du quartier de Mission et je suis passée par cette fameuse ruelle couverte de graffiti, Clarion Alley. Différents artistes ont contribué à cette allée haute en formes et couleurs en tous genres, psychédélique et déjanté.

Plus tard, je pars visiter le Mission Dolores de San Francisco, construit à la fin du 18ème siècle. Celui ci est le dernier de la route reliant Mexico à San Francisco, construis entre 1500 et 1800 par les espagnols.

Je me promène ensuite sur la rue Haight, qui fût le pôle du mouvement hippie dans les années 1960. Car oui, il ne faut pas l’oublier, c’est ici qu’il est né.

 

San Francisco et la Fleet Week

J’ai passé la soirée avec des personnes rencontrés à l’auberge, nous sommes sortis dans différents bars. Hier matin, j’ai quitté l’auberge pour rejoindre Bullitt, qui m’héberge durant mon séjour à SF. Originaire de Hong Kong, elle habite ici depuis qu’elle est petite. Elle est dog sitting, nous logeons donc dans la maison qu’elle garde en ce moment. Très sympathique, elle a été ma guide durant toute la journée!

Nous sommes partis en direction du Farmer’s market, un marché situé près du port, avec des produits locaux d’agriculture biologique. Il y avait beaucoup de monde, car cette fin de semaine est un peu spécial : C’est la Fleet week. (semaine de la flotte)

Un spectacle aérien

Durant toute la fin de semaine à lieu différentes animations. Nous avons pu voir le show des Blue Angels. Impressionnant de voir ces avions réaliser toutes sortes de figures dans le ciel. Impressionnant aussi de les voir d’aussi près! Nous avons marché jusqu’au pier 39 avec la tête en l’air, en suivant la foule.

Le pier 39, situé au Fisherman’s Warf (le quai des pêcheurs) est très touristique, beaucoup de restaurants et de boutiques en tout genre. Mais ce sont les lions de mer qui valent le détour. Ils demeures sur des plateformes en bois et ont l’air de beaucoup s’y plaire! C’était très drôle de les observer durant le show aérien, j’avais l’impression qu’ils applaudissaient le spectacle!

Nous sommes sorties le soir dans le quartier de Mission, pour souper. Bullitt m’a montré le quartier, les peintures murales, le petit parc avec une superbe vue sur San Francisco de nuit. Puis nous sommes allés dans le quartier Gay, nommé Castro, pour prendre un verre.

 

Pacific Coast : de Santa Cruz à San Francisco

Hier, j’ai passé ma journée à Santa Cruz, la ville où le surf est née. Réputée pour ses habitants hippies ou bien excentriques. Je dois avouer que je n’ai pas vraiment vu ce que je m’attendais à voir. Oui il y a quelques personnes comme cela, beaucoup de petits magasins du style, mais la ville était calme. En revanche, j’ai vu d’autres choses que je ne m’attendais pas à voir!

Des lions de mer ont élu domicile sous le Pier

Et ils sont beaucoup, sûrement des centaines. J’étais tellement émerveiller de les voir, jouer dans l’eau, pousser des cris, ou juste faire la sieste sur les balustrades. Mais ce qui m’a particulièrement surprise a été de pouvoir observer des baleines depuis le Pier!

Lorsque je vois des Baleines, j’ai l’impression que le temps s’arrête.

Ces quelques secondes sont magiques, on se sent petit. Je pense qu’il y en avait 2. Elles étaient un peu plus loin, suffisamment proches pour les voir.

Ce matin, je me suis remise à faire de l’autostop en direction de San Francisco. Après quelques minutes, Victor, 72 ans, c’est arrêter. De style hippie, il a lui aussi fait beaucoup d’autostop étant jeune. De la musique rock des années 70 dans l’auto me rappelait la musique qui a bercé mon enfance. Il devait s’arrêter à mi chemin, dans un petit village. Mais une fois arrivé sur place, il a finalement décidé de me conduire jusqu’à San Francisco. Je suis bien chanceuse!

Arrivé à San Francisco, direction l’office du tourisme, puis l’auberge de jeunesse. Je n’ai pas trouvé d’hôte pour ce soir. L’auberge à tout de même son prix : 49$ pour un lit en dortoir, sois mon budget quotidien, ça fait mal! Une fois installé dans ma chambre, je pars en direction du Golden Gate Bridge, ce célèbre pont de couleur rouge, un symbole de San Francisco.

Autant à Los Angeles il faisait autour de 40°, autant à San Francisco il fait….froid!

Oui il fait froid, car il y a beaucoup de vent. J’ai bien regretté de ne pas avoir pris mon coupe vent et mon écharpe.