Wellington, la capitale la plus « cool »

Je viens de passer 2 journées à Wellington. Je rejoins Sophie le premier jour au centre ville. Je prend le train de banlieue, et admire la superbe vue sur la baie tout le long du trajet. Nous partons flâner dans les rues, nous imprégner de l’ambiance de Wellington. De nombreux petits cafés, une architecture victorienne, cela me rappel Montréal. Le centre ville n’est pas très grand et se fait facilement à pied. De plus la ville est très bien desservit au niveau des transports en commun.

La Richesse de Te Papa

Te Papa est le musée national. L’entrée est gratuite. Ce musée explique toutes sortes de choses : la formation des volcans, les différentes catastrophes naturelles auxquelles la Nouvelle-Zélande est exposé, la faune et la flore, la culture Maori, une galerie d’art. Un musée riche et très interactif, à ne pas manquer.

Une Vue à 360°

Le Mont Victoria. Cette petite montagne domine la ville. Après une bonne petite marche, nous arrivons au sommet. Une magnifique vue sur Wellington, mais aussi sur l’autre côté de la baie.

Le lendemain, je retourne au centre ville de Wellington. Je passe par le jardin Botanique. La roseraie est le centre d’attention, bien entretenue, avec toutes sortes de variétés. A côté se situe une serre avec toutes sortes de plantes exotiques. Après avoir flâné quelques heures en ville, je rejoins Donald à Lower Hupp. Après avoir dessiné sa maison, il m’invite dans son restaurant préféré.

 

Le Moko : le tatouage Maori

Cela fait longtemps que je voulais un tatouage. Mon problème était que je ne savais pas ce que je voulais exactement. Mais lorsque j’ai commencé à boucler mes valises pour partir en Nouvelle-Zélande, l’idée d’un tatouage Maori a alors germé. Ces traditionnel tatouages sont appelés Moko.

Une part de la culture

Dans la tradition Maori, le Moko peut être fait sur le visage ou le corps. Il peut apparaître entièrement sur le visage pour les hommes, tandis que pour les femmes, uniquement sur le menton. Chaque Moko est unique, composé de motifs et signes ayant chacun une signification.

Il raconte une histoire

L’histoire de la personne qui le porte. Chaque motif est un message. Ces différents messages racontent l’histoire de la personne qui le porte : sa famille, d’où il vient, et ce qu’il fait.

Je me lance. Plusieurs personnes de l’auberge me conseillent d’aller à Ta Moko. On est même 3 personnes de l’auberge à avoir pris rendez-vous le même jour.

Le tatoueur commence par dessiner la forme général au feutre, qu’il ajuste petit à petit selon les commentaires. Il pose ensuite quelques questions sur mon histoire et ce que je veux faire apparaître. Une fois validé, il continue le tatouage à l’encre,  en commencent par tracer la forme général, puis les détails avec les motifs. Duré total : 1h30.

Alors, motivé pour un Moko?

 

 

 

Whakarewarewa, le village Maori

J’ai beaucoup travaillé cette semaine. Lorsque je ne travail pas à l’auberge ou bien au restaurant, je garde les 3 enfants de mes patrons. 2 petites de 4 ans et un petit de 5 ans, ça brasse! La semaine dernière, avec mes collègues de l’auberge, nous sommes partis l’après midi visiter le village de Whakarewarewa, un village maori près de Rotorua, situé dans une zone géothermique.

Des cratères et de l’eau chaude

Tout autour des maisons, il y a des bassins d’eau chaude naturelle ainsi que des cratères fumants. Évidement, l’odeur de soufre vient avec. Afin de cuire les aliments, les villageois enveloppent leurs aliments dans des paniers tressés, puis les trempent dans les bassins d’eau chaude. Cette méthode de cuisson est appelé Hangi.

Des danses traditionnelles

Nous avons pu voir la performance de plusieurs danseur, avec le traditionnel Haka. J’avoue que les expressions faciales sont hallucinantes.

Nous avons continué notre tour autour des maisons, du cimetière et des cratères. Nous avons terminé en observant de loin le Geyser en éruption. L’éruption à lieu plusieurs fois par jours, naturellement, durant plus d’une demi heure.