La Côte Nord : de Baie Comeau à Sept îles

Le Belvédère du Fjard St-Pancrace

Quelques minutes après avoir quitté Baie-Comeau, nous arrêtons au Belvédère du Fjard St-Pancrace pour une petite marche et nous arrêter à l’un des plus beau panorama de la région. Un fjard est une ouverture large d’eau entre un groupe d’îles. La vue d’en haut est magnifique et un sentier nous mêne au lac caché en arrière de la colline.

Le phare de Pointe-des-Monts

Un incontournable de la Côte-Nord, le phare est aujourd’hui un musée et il nous raconte son histoire à travers le temps : les différentes familles qui l’ont habité, les naufragés, les évolutions techniques, la vie isolé. Une visite très enrichissante. Au sommet du phare, la vue est belle.

La réserve faunique de Port‑Cartier–Sept‑Îles

Nous rejoignons la réserve faunique de Port-Cartier en fin de journée, nous campons au bord du lac. Un renard se faufile ici et là pendant que nous installons notre tente.
Il vente beaucoup se jour là. Nous remplaçons donc notre plan de faire du kayak par de la randonnée. Après avoir passé un pont de singe, nous rejoignons la chute MacDonald qui offre un beau panorama. Nous continuons notre randonné pour rejoindre le sommet de la montagne solitaire, en passant dans la forêt qui nous donne l’impression d’être dans un conte.

 

Le parc des Blue Mountains

Il fait beaucoup plus froid ici, à Leura. Étant au travail lors de mon arrivée, mon hôte Enda a laissé la maison débarrée. Un irlandais établi en Australie depuis quelques années, il me donne de bons conseils pour plusieurs randonnées.

Le parc des Blue Mountains

L’origine du nom vient de la couleur bleutée créé par les forêts d’eucalyptus environnantes. Je marche depuis Katoomba, le village principal, pour rejoindre la vue sur les fameuses three sisters, beaucoup trop touristique à mon goût. Je m’échappe pour une randonnée longeant les falaises, en direction de la cascade de Leura. Beaucoup plus paisible, la vue sur les montagnes, la forêt d’eucalyptus et les petites cascades est simplement magnifique.

Wentworth falls

Je pars le lendemain prendre le train pour Wentworth falls situé à quelques kilomètres de Leura. Après avoir traversé le village, je rejoins les falaises du parc pour une belle randonnée. Je descend les marches abrupts longeant la paroi. Et je dois dire qu’il faut aimer les escaliers car il y en a partout, et cela peut être un vrai défi.

Je rejoins la cascade de Wentworth, d’abord vue d’en haut avant de descendre les escaliers. La vue d’en bas est extraordinaire. Cette belle cascade dévale la falaise rougeoyante, bordé d’eucalyptus.

National Pass

National Pass est un chemin de randonnée longeant la falaise. Absolument magnifique et tranquille, le panorama en vaut la peine. Il commence à pleuvoir, mais je suis abritée entre la forêt et les roches. Je rejoins la cascade d’Empress ou un groupe pratique le canyoning.

 

Détente à Hamner Spring

Accompagné de Hilal, nous sommes partis pour une fin de semaine à Hamner Spring durant l’hiver. Le village est situé dans les montagnes, à environ 2 h de route depuis Christchurch, une station balnéaire populaire. Dès notre arrivée, nous partons en exploration des environs.

Conical Hill et Woodland Walk

Une petite marche en passant par la forêt avant d’arriver en haut de la colline, Conical Hill.  Depuis le sommet, on peut admirer la vue sur le village, la vallée et les montagnes environnantes. Nous empruntons un autre sentier avant d’arriver à la réserve de Woodland walk. Avec son lac, ce parc a beaucoup de charme.

Dog Stream Waterfall

Nous partons de bon matin pour une randonnée de plusieurs heures en direction du Mont Isobel. Un sentier en forêt, traversé à plusieurs reprise par une rivière, et qui grimpe! Après une belle ascension, nous arrivons à la cascade de Dog Stream. Vertigineuse!

Sources Thermales

Après l’effort, on se détent aux sources chaudes. C’est d’ailleurs l’activité phare de Hamner Spring. Plusieurs bassins extérieurs chauffés à différentes températures. Bonus : la vue sur les montagnes. Tout simplement Divin! (mais frisquet lorsqu’on sort des bassins) C’est encore mieux à la nuit tombé, car les sources ferment à 21h.

 

Le parc national des lacs Nelson, un goût des Alpes

Nous sommes arrivées Jeudi en fin de matinée à Saint Arnaud, un petit village situé dans le parc national des lacs Nelson, dans le triangle Alpin. Après avoir pris des renseignements sur les différentes randonnées possibles dans le parc, nous décidons de partir dans l’après midi pour un trek de 3 jours dans la montagne. Après avoir préparé nos sacs, nous partons joyeusement en marche.

Jour 1 : le lac Rotoiti

Nous marchons d’abord en forêt. Après une bonne ascension, nous avons une belle vue sur le lac Rotoiti en contrebas. Nous continuons à grimper jusqu’à atteindre les nuages qui sont bas. Le paysage et la végétation me font penser aux Alpes Françaises. Après près de 3h de marche, nous atteignons le refuge de Bushline. Une première expérience pour moi. Nous sommes 8 au totale dans cette petite maisonnette. Nous partageons nos histoires dans une très bonne ambiance.

Jour 2 : la Crête du Mont Robert et le Lac Angelus

Nous repartons en marche de bon matin. Une belle journée ensoleillée. Le paysage est simplement magnifique. Nous continuons à monter en passant par la crête du Mont Robert. Une portion un peu délicate car nous devons traverser des passages rocheux et à pic. Une chance que nous n’ayons pas le vertige. Mais l’ascension en vaut la peine, malgré la difficulté et la fatigue, le paysage est spectaculaire.

Nous arrivons au lac Angelus. La vue est époustouflante. De haut, nous pouvons voir le refuge entre les 2 lacs, entouré de montagnes sous une lumière dorée de fin de journée. Nous descendons petit à petit, émerveillé par ce lieu où nous allons passer la nuit. Le refuge est très confortable, avec une immense baie vitrée pour profiter pleinement de la vue sur les lacs.

Jour 3 : le ruisseau Speargrass et la forêt

Nous reprenons le chemin sous la pluie. Le temps est brumeux et froid. Nous descendons en longeant le ruisseau, que nous devons traverser à plusieurs reprises. Malgré le temps peu clément, la vallée est superbe. Nous arrivons ensuite dans la forêt peuplée de feuillus, de champignons et de mousse. Épuisées sur la fin, nous sommes heureuses de retrouver le van à l’arrivée.

 

 

De l’océan aux volcans : Tauranga et Rotorua

Le soleil est de retour. Je profite de ses rayons pour explorer les environs. Je suis partie hier après midi avec un français rencontré à l’auberge en direction du Mont Maunganui. Une petite montagne située a l’extrémité de la péninsule.

Des moutons et des lapins

En bas de la montagne, les collinettes verdoyantes sont peuplées de moutons et de lapins. Aucun enclot, ils vont au gré de leurs envies. Au sommet, la vue est superbe. Donnant sur la ville, l’océan et les îles, le mont est entouré par une forêt de fougères, typique de la Nouvelle-Zélande. Plus que de simples fougères, ce sont des arbres.

La recherche d’emploi ne portant pas ses fruits sur Tauranga, je décide d’explorer la région. Aujourd’hui, je suis partie avec 2 Hollandais, rencontré la veille à l’auberge, en direction de Rotorua.

Une odeur de souffre

Pourquoi? Ceci est dû à l’activité géothermique dans la région, particulièrement à Rotorua. Nous commençons par visiter un peu la ville, puis nous longeons le bord du lac. L’eau est très claire, une sorte de turquoise pâle, dû à l’activité volcanique. Car le lac est un ancien volcan. La rive est bordée de cratères fumants ainsi que de bassins de boue chaude, le tout accompagné d’une intense odeur de souffre.

Nous partons plus tard à Redwood, une forêt du géant rouge de la Californie. Ces arbres ont été planté il y a plus d’un siècle, et ce sont très bien acclimatés. Associé aux fougères, ainsi qu’aux petits bassins d’eau à la couleur turquoise, le lieu est tout simplement magnifique.

J’ai l’impression d’être dans une forêt enchantée

Lee, mon hôte, d’origine européenne et maori, est venu me chercher dans la soirée. Je suis accueilli chaleureusement au sein de la famille, avec ses 2 petites filles, dans une maison en banlieue de la ville.