Fjordland : Milford Road

Nous nous réveillons au levé du soleil. Une belle journée ensoleillée s’annonce. Après avoir vu le Fjordland sous la pluie et la brume, il est temps de le voir sous le soleil.

Une route sauvage

Au levé du soleil, la petite route sinueuse est simplement magnifique. Nous longeons les  lacs, rivières, cascades, montagnes, glaciers et vallées. La petite brume du matin laisse place à un soleil éclatant, nous donnant du baume au cœur. Nous ne pouvons nous empêcher de nous arrêter tous les kilomètres pour admirer le superbe panorama qui nous entour

Le pic de Mitre

De retour à Milford, nous admirons le célèbre Pic de Mitre. Je ne me lasse pas d’admirer ce magnifique paysage. Sauvage et intriguent. Malgré les touristes, je me sens un peu comme au bout du monde.

Les Kea sont toujours là. Toute une technique pour réussir à préparer le petit déjeuner sans perte. Ils sont sur le toit, à guetter la moindre faille pour pouvoir s’emparer de notre nourriture, sous les regards amusés des autres touristes !

Le lac Marian

De Milford à Te Anau, la route des Fjordland fait près de 130 km, sans trace de vie humaine. Il y a beaucoup de randonnées à faire dans les environs. Nous choisissons de partir pour le lac Marian, environ 3h allée/retour. Nous passons par la forêt. Le sentier est très boueux. Mais le lac est superbe. Entouré de montagne aux multiples petites cascades, l’eau est turquoise.

Nous reprenons la route pour rentrer à Te Anau, toujours aussi émerveillé par le paysage qui défile devant nos yeux. Le soleil se couche peu à peu. Nous passons devant Mirror lake, où nous admirons les montagnes se refléter dans le lac.

 

De Queenstown à Milford Sound

Nous avons quitté Queenstown. La neige commence à fondre, les températures sont plus douces. Nous partons en direction de Te Anau, en longeant le lac Wakatipu sous un beau soleil.

Le lac Mavora

Dès le lendemain, nous profitons d’une éclaircie pour partir marcher autour du lac Mavora. Les paysages environnants ont servi de lieu de tournage pour « le seigneur des anneaux ». Un endroit très apaisant et peu touristique, nous ne croisons personnes lors de notre balade. Après l’agitation de Queenstown, un peu de solitude nous ressource.

Le Fjord de Milford

Nous partons pour le Fjordland. Après avoir dormi dans un camping du parc, nous nous levons au petit matin pour une croisière de 2h autour du Fjord de Milford. Malheureusement, le temps est gris et pluvieux. Le Fjordland est l’une des régions les plus humides du globe, avec plus de 200 jours de pluie par année. Comme me disait plusieurs locaux : Milford sans pluie, ce n’est pas vraiment Milford.

L’oiseau intrusif

 

En arrivant sur le parking de Milford, nous sommes accueillis par des Kea, un perroquet kaki endémique à l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Leur objectif : voler la nourriture. Et ils ne sont pas peureux! 2 secondes d’inattention suffisent pour qu’ils s’introduisent dans le coffre de la voiture.

En bateau

Malgré la pluie, nous restons tout le long de la croisière sur le ponton. Nous passons près de différentes cascades, toutes plus belles les unes que les autres. Avec l’humidité et la pluie, d’autres petites cascades se dessinent le long des falaises. La brume rend les lieux intriguent et mystérieux. Les montagnes se cachent et se dévoilent.

Entouré de dauphins

Nous apercevons des dauphins au loin. Ils s’approchent du bateau, et se mettent à nager à la proue. Penché à l’avant, je les regarde avec des yeux d’enfant. C’est un peu comme un jeu pour eux. En groupe, petits et grands, ils sautent les uns après les autres pour notre plus grand bonheur.