Rendez-vous avec les requins : de Korolevu à Pacific Harbor

Hier, je suis partie faire un trek dans la jungle. Tchuka a été notre guide. Un ancien du village, il connaît l’endroit comme sa poche. Il nous a expliqué beaucoup de choses sur les plantes, d’où vient le Kava et nous a conduit jusqu’à la chute. L’endroit est superbe, avec une végétation abondante, des lianes, bambou et autres plantes exotiques. Mais il c’est mis à pleuvoir.

Un vrai déluge !

Je n’avais jamais vu cela. Toute une aventure pour arriver à la chute, le chemin était très glissant et boueux. J’étais trempé comme si j’avais plongé habillé ! Sur le chemin du retour, le sentier ressemblait plus à une rivière. Je me souviendrai de cette expédition ! Et comme je l’avais prédit, il c’est mis à faire soleil une fois arrivé à l’hôtel.

Je pars en fin d’après midi pour Pacific Harbor, de nouveau sous la pluie. Le lieu est très prisé pour la plongée avec les requins. Les requins sont nourris 3 fois par semaines, pour que l’on puisse les observer sans avoir de problèmes, et sans avoir besoin d’être dans une cage. Un endroit unique au monde. Il n’y a jamais eu d’accident, nous ne sommes pas au goût des requins.

Ce matin, je rejoins le club de plongé en direction du Bistro, le lieu donné pour la plongée. La première plongée est à 24m, la seconde à 18m, avec 45 minutes de décompression entre les 2. Nous descendons sous l’eau, accroché à une corde, pour admirer tous ces requins qui viennent à notre rencontre.

Un vrai spectacle !

Des milliers de poissons de toutes les espèces autour de nous. J’ai pu voir des requins Taureau, qui sont énormes, des requins citrons, requin à pointe blanche, à pointe noir, des requins gris et des requins nourrice. Impressionnant d’en voir autant et d’aussi près, passant juste au dessus de notre tête.

 

De Nadi à Coral Coast

J’aurais aimé rester un peu plus longtemps à Mana. Mon ami Nathan m’a proposé de m’héberger. J’ai passé la plupart de mes après midi avec lui lorsqu’il ne travaillais pas. Malheureusement, les piqûres devenant trop intense, je me suis résigné à retourner à Nadi, un peu à la dernière minute. Je prend donc le seul bateau, sans avoir eu l’occasion de dire au revoir à mon ami. Une chance que facebook existe.

Je pars en direction de la pharmacie pour m’équiper contre les insectes !

J’ai choisis une auberge au centre ville, un peu plus animé. Dans l’après midi, je pars en direction du temple de Sri Siva, un temple indou. Haut en détails, formes et couleurs. Plus tard dans la soirée, je sors et rencontre Bosco, qui est l’un des gérants de l’auberge de Mana, où je suis resté. Il était en vacances durant mon séjour, mais j’avais entendu parler de lui. Le monde est petit, particulièrement aux Fidji ! Nous passons donc la soirée à prendre des bières en discutant des anecdotes passés à Mana.

J’ai passé le restant de mon temps à gérer différents papiers et m’occuper de mes derniers achats. Car à Nadi il n’y a pas beaucoup d’activités à faire, et pour être honnête, je n’aime pas beaucoup la ville. Étant la porte d’entrée des Fidji, les voyageurs se font en permanence achaler dans la rue pour se faire vendre différents tours, souvenirs et autres, sans compter les nombreuses fois où les gens me demandent de l’argent.

Aujourd’hui, j’ai pris le bus local en direction de Korolevu, situé sur la Coral Coast. Le paysage est superbe. J’ai fait un peu de snorkeling dans l’après midi, ainsi que bu le traditionnel Kava dans la soirée. Je suis dans un dortoir, mais dans un hôtel bungalow avec piscine. Très beau cadre, j’ai eu ma première douche chaude depuis le début de mon voyage aux Fidji!