Christchurch et ses alentours

Je suis partie avec Andrew et Yoka, son amie pour une marche dans les collines, à Castle Rock, depuis Lyttelton.

Une vue époustouflante!

Dans une bonne ambiance, après 45 min de marche, dans les collines, nous arrivons au sommet. Une vue sur Christchurch d’un côté, et sur Lyttelton de l’autre sous un beau soleil, près du téléphérique. Une belle matinée!

New Brighton

Je pars dans l’après midi avec Molly, la fille d’Andrew. Nous partons explorer ce quartier de Christchurch, situé en bord de mer. Un quartier sympathique avec de nombreuses fresques murales, un centre commercial coloré et une belle jetée, sous le soleil doré de fin d’après midi. Nous repartons à Lyttelton pour une soirée crêpes, l’occasion de faire découvrir la cuisine française.

Je pars le lendemain rencontrer mon nouvelle hôte, léo, un argentin. Je suis accueilli chaleureusement au sein de la colocation, tous argentins, où nous cuisinons ensemble des empanadas dans une très bonne ambiance.

Le musée de Canterbury

Avec Léo et ses amis, nous optons pour visiter le musée de Canterbury car le temps est gris. Un très beau musée, gratuit, situé à côté du jardin botanique. La culture maori est notamment retracé, ainsi que le colonialisme.

 

de Queenstown à Christchurch

Nous somme remonté sur Queenstown où nous avons passé une semaine, le temps de mettre en place les recherches d’emplois. Le temps est plutôt gris, mais le soleil fini par apparaître pour mon dernier jour à Queenstown.

Nevis, le grand saut

Et oui, je me décide finalement à le faire. Le saut à l’élastique. Et Queenstown est la place parfaite, car c’est ici que tout est né. Je décide de faire le plus haut, Nevis. Une chute de 134 m. Le saut se fait à partir d’une cabine téléphérique suspendu. Le personnel m’équipe, et j’avance au bord du vide. Impressionnant, j’ai le coeur qui palpite! Quelqu’un compte jusqu’à 3. Je ne réfléchis pas, je saute! Après avoir crié de toutes mes forces, je finis par rire, pendu à l’élastique!

Départ pour Christchurch

Je passe ma dernière soirée avec Emeline, avec un traditionnel FergBurger. Triste de la quitter, mais aussi contente de vivre de nouvelles aventures. Je pars le lendemain matin, de nouveau sur la route.

Je commence depuis le centre ville. Plus de 450 km à faire, en passant par une route peu empruntée. Je suis chanceuse, la première voiture s’arrête pour me conduire à Frankton. Puis une autre m’avance à Crowell. A partir d’ici, il y a beaucoup moins de passage, mais quelqu’un fini par s’arrêter. Il va jusqu’à Christchurch!

Les lac Pukaki et Tekapo

La route est magnifique. Nous passons dans la vallée bordée de montagnes. Nous arrivons au Lac Pukaki, situé près du fameux Mont Cook. Un lac d’une couleur extraordinaire et captivante. Nous continuons la route jusqu’au lac Tekapo, où nous partons voir la petite église située au bord du lac. Magnifique!

Christchurch

Arrivé à Christchurch, je rejoins mon hôte, Andrew. Je suis reçu chaleureusement. Agé de 58 ans, c’est quelqu’un de très actif et intéressant. Il fait de magnifiques aquarelles de la côte Ouest.

Je pars explorer Christchurch, la 2ème plus grande ville de Nouvelle-Zélande, dès le lendemain. Il y a 3 ans, la ville a subi un séisme tellement fort, que le centre ville à été détruit. Depuis, la ville est en reconstruction.

Le centre est en chantier. Je commence par le nouveau centre commerciale. Re : Start. Sa particularité? Il est fait en conteneurs multicolores. Un moyen de redonner vie au centre ville. Le street art est un peu partout dans la ville. Pour moi, c’est un peu la particularité de Christchurch : sa créativité! J’arrive ensuite à la cathédrale, à moitié démolie. Un peu triste de voir cette ruine. Mais la ville se reconstruit pour un nouveau départ.